[Fiche pratique] 5 questions à se poser avant d’envisager un séjour au pair

Partir au pair n'est pas une décision à prendre à la légère. Il convient d'évaluer certains aspects afin d'être certain(e) qu'il s'agit d'un projet qui vous correspond. Voici 5 questions qu'il nous semble nécessaire que vous preniez en compte avant de tenter l'aventure !

 

#1 - Pour quelle(s) raison(s) souhaitez-vous partir au pair ?
Un séjour au pair est un programme d'échange culturel et linguistique, il est censé répondre à un besoin comme améliorer votre niveau en langue étrangère en vue d'un futur cursus ou de perspectives professionnelles, ou encore vous apporter un enrichissement personnel (vous donner une plus grande maturité, vous permettre de vous ouvrir sur le monde, etc...). Vous devez cerner votre objectif afin de vous assurer que ce programme répondra à vos attentes.
A avoir à l'esprit :
- Un séjour au pair n'est pas un moyen de partir en vacances à moindre coût : en tant qu'au pair vous aurez des responsabilités, de gardes d'enfants et de participation aux tâches du quotidien de votre famille d'accueil... Et ce, généralement une trentaine d'heures par semaine, il s'agit donc d'une activité prenante !
- Vous ne deviendrez pas riche en devenant au pair ! Si votre but est de gagner beaucoup d'argent, ce n'est pas la bonne formule. En tant qu'au pair, vous serez logé(e), nourri(e), blanchi(e) et bénéficierez d'un peu d'argent de poche généralement pour financer vos activités. Le but premier du séjour au pair étant de vous rendre riche au niveau culturel et linguistique !

 

#2 - Vous sentez-vous capable de partir vivre loin de votre entourage ? (et pendant combien de temps ?)
Si vous avez déjà quitté le cocon familial pour vivre seul(e) par exemple durant vos études, il y a de grandes chances que la réponse soit oui ! En revanche, pour ceux et celles qui n'en ont pas eu l'occasion, il est très important de se poser la question et surtout d'y répondre sincèrement. Partir loin de son entourage, de ses repères durant quelques mois peut s'avérer difficile à surmonter, surtout dans les premiers jours du placement. De la même manière, certain(e)s arriveront à rester éloignés pour un court séjour mais ne seront pas capables de partir toute une année... Il convient donc de réfléchir à la durée de séjour qui vous correspondra le mieux afin de ne pas vivre votre aventure comme un échec si vous rentriez prématurément.

 

#3 - Appréciez-vous les enfants ? (Et savez-vous vous en occuper ?)
Évidemment c'est une question primordiale puisque la garde d'enfants sera votre activité principale en tant qu'au pair ! Il est donc important de savoir si vous appréciez assez les enfants pour vous en occuper à plein temps et durant plusieurs mois. Il est également nécessaire de faire le point sur vos expériences de gardes d'enfants afin de vous assurer que vous maîtrisez les tâches et activités qui pourraient vous être demandées une fois au pair.

 

#4 - Etes-vous capable de supporter un mode de vie différent du vôtre ?
Vous allez vivre quelques temps dans un pays dont le mode de vie, l'alimentation, sont complétement différents du vôtre. Vous devrez vous conformer à la routine de votre famille d'accueil, ce qui induit de mettre de côté pour un temps certaines de vos propres habitudes... Vous sentez-vous assez ouvert(e) d'esprit pour jouer le jeu ?

 

#5 - Pensez-vous être suffisamment flexible et volontaire pour tenir votre rôle d'au pair ?

Certes votre emploi du temps et vos missions sont déterminées dans les grandes lignes avant que vous ne partiez pour votre séjour, toutefois le rôle d'au pair requiert que vous soyez prêt(e) à vous montrer flexible et volontaire : par exemple, vous avez généralement du temps libre quand l'enfant dont vous avez la charge va à l'école, malheureusement il tombe malade quelques jours et doit rester à la maison, il vous sera donc demandé de vous en occuper. Autre exemple, un des parents doit s'absenter quelques jours, il vous sera alors demandé de participer davantage aux tâches quotidiennes de la maisonnée... Il y aura forcément des impondérables auxquels vous devrez faire face, serez-vous suffisamment flexible ?

Maintenant que vous avez pu vous évaluer via les questions précédentes, vous devriez être plus à même de savoir si cette formule vous correspond.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire